vendredi, mars 04, 2011

Justyne Nayam : celle qui lui ressemble

Poème de miss Justyne Nayam : "celle qui lui ressemble" qui accompagne une mes photos New Yorkaise. (Texte et traduction (Français-Anglais) de Justyne Nayam. Vous pouvez découvrir son univers sur sa page MySpace).
* Suite aux commentaires, trouvant le texte dur par rapport à la photo, déjà je ne suis pas d'accord, mais surtout j'ai proposé cette photo, le texte avait été écrit avant que JusTyNe ne voit la photo.

celle qui lui ressemble

Ton esprit est un pays en ruine,
Tu es la femme sans racines.
Sans morale et sans repères,
Tu te jettes dans l’éphémère.

Tes mots, de vaines promesses,
Tes sourires, ceux d’une traitresse.
Tu ne sais distinguer le bien du mal,
Si orgueilleuse du haut de ton piédestal.

Voilée sous l’apparence d’une sainte
Tu prônes valeurs, principes et pudeur.
Et aux malheurs, tu bêles une longue plainte
Qui n’attendrit plus tes anciens serviteurs.

Ton cœur est vide, vil, cupide et stupide,
Et ta vie défile sans épanouissement.
Aujourd’hui, assise seule sur un banc,
Songe à qui tu es, et regrette amèrement.
is her name

Your mind, a devastated country
You are a deracinate woman.
No morality and no marks,
You live a short-lived life.

Your words, empty promises,
Your smiles, those of a bitch.
So proud from your pedestal,
You do not see the others.

Under the veil of innocence,
You says about values and decency.
You cry misfortunes and your complaint
Does not affect your ex suitors anymore.

With your grasping and empty heart,
Your life streams past, without blossoming.
Today, you are sat on a bench, alone.
Think of yourself and have bitter regrets.
Following my 20 fingers collaboration with Miss Justyne Nayam. Today's text "is her name". (Text and Translation (French-English) of Justyne Nayam). You can find his universe on the MySpace page).
Based on feedback, finding the text hard over the photo, I'm not agree AT ALL. Above all, text had been written by Justyne without seeing the photo and then, I had proposed this photo.


Liens de mes autres collaboration avec Miss Justyne Nayam
* La Francilienne
* Christmas storm
* Break champêtre
* Princess Of Ruins
* Résurrection
* Poème à ma Donna...
* Résistance
* Father

34 commentaires:

Randy a dit…

Love the poem and that photo is wonderful! Happy Friday!

""°o.O Nancy O.o°"" a dit…

✿ ✿ ✿ Ce poème est si beau !!!!! et ta photo prise à NY l'accompagne harmonieusement ! MERCI OLIVIER !!!!
Bientôt tu vas pouvoir prendre à nouveau de belles photos dans NY !!! :o)
BISES et bonne fin de semaine à toi Olivier ! :o) ✿ ✿ ✿

magiceye a dit…

this is so beautiful!

ALAIN a dit…

Une belle empreinte digitale...

Cergie a dit…

La potiche sur la gauche est splendide ainsi que le mobilier urnabain, j'imagine que cela n'a pas été pris à Paris. Heureusement que cette jeune femme songeuse ne risque pas de se reconnaitre ni de te demander de retirer la photo. Le texte n'est guère élogieux. Disons que tu l'as embauchée et qu'elle est dans un rôle de composition

Bibi a dit…

Belle photo....et on dirait presque un poeme de Baudelaire...

✿ ♥ France ✿ ✿ a dit…

UN superbe poème je trouve et la photo est superbe aussi Olivier.
J'aime aussi la postiche que je regarde si bien et tout doucement
BISE

claude a dit…

Certes, il est beau ce poème, mais il est assez dur. Il ne colle pas du tout avec cette jolie photo.
Moi aussi je trouve la potiche très belle.
Avec ce beau décor, un poème plus élogieux (comme dit Cergie) aurait collé mieux. Mais cela dit Justyne écrit très bien.

cieldequimper a dit…

Je suis moi aussi surprise par la dureté de l'interprétation de ta très belle photo très douce ! Bon weekend !

hpy a dit…

Je préfère la photo au texte qui est trop dur. Beaucoup trop dur.

Justeen S a dit…

REPONSE A CEUX QUI TROUVE L INTERPRETATION TROP VIOLENTE. Je vous accorde qu'il y a bel et bien contraste avec la douceur de la photo. Cependant, les clichés d'Olivier ne sont jamais lisses, il y a toujours (selon moi) des abîmes qui autorisent justement différentes interprétations. Je porte par ailleurs un engouement tout particulier à l'esthétisme du contraste et du paradoxe. S'il y a décalage, alors tant mieux. Bien évidemment, ne pas en abuser sous risque d'indigestion ! Enfin, je terminerai en disant que j'avais au préalable écrit ce texte et ensuite demandé à Olivier une photo qui s'y prêterait. J'espère néanmoins que la co-écriture image poème vous plait. Dans tous les cas, c'est toujours un plaisir de lire vos commentaires ! Justyne.

Daniel a dit…

Belle image.
Joli texte.
Bien sur, moi aussi j'ai plus de tendresse pour cette cycliste qui prend juste le temps de réfléchir un peut.
Les poètes sont se qu'ils sont de même que les photographes...
Bon week-end A +

Citrouille a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Kate a dit…

The colours are quite remarkable!

Jacob and Lois Anne a dit…

Wow, that is a tough poem. If the woman was nasty, the poet said it well; perhaps in bitterness.

The photo is superb. But one could write other poems based on this photo...poems of love and hope and promise.

Perhaps the woman is reeling from a broken heart; a heart broken by a cad who writes poetry?

Or perhaps she's just musing on how wonderful her life is and how much she enjoys living in New York?

j'adore!

Funky new profile pic, too!

Nathalie a dit…

Encore quelques maladresses dans la traduction (je sais, je suis une puriste) mais c'est un beau poème et j'aime beaucoup le principe d'une collaboration texte-photo.
Continuez tous les deux !

Peter a dit…

Les deux dernière lignes justifient parfaitement la photo!
Sympa comme collaboration!

Virginia a dit…

Beautifully composed photograph Olivier. What is the effect you used on it?
Bon weekend!
V

Virginia a dit…

Merci pour l'information! Je l'ai maintenant.
Bon weekend,
V

♫ Florian ♪ a dit…

bonne soirée

James a dit…

I love it! It's like a scene from an old movie.

Steffe a dit…

Nice poladroid effect.

JM a dit…

Great vintage look. The bench is beautiful.

Trotter a dit…

Bonsoir Olivier! Tes photos de New York sont toujours superbes!!

Nice est très bien, n’est-ce pas? Blogtrotter Two y est… Amuse-toi et aie une magnifique semaine!!

♫ Florian ♪ a dit…

bisou Olivier

✿ ♥ France ✿ ✿ a dit…

Petit bonjour chez toi Olivier

Doug Hickok a dit…

Wonderful artistic rendering of this scene. I love the contemplative mood.

Greyscale Territory a dit…

There is a beautiful, thoughtful sadness in the young woman's body language! And love the lighting effect which adds to the mood!

Marie a dit…

J'aime bien l'ambiance du parc que la photo rend bien. Je ne me suis pas focalisée sur la jeune femme pensive...

Jilly a dit…

beautiful photo and poem although I wouldn't like to me at the receiving end of those words.

Nathalie a dit…

Comme dit Jilly, je n'aimerais pas être la destinataire d'un tel poème. On dirait les mots vengeurs d'un amant rejeté qui projette sur son ex tous les défauts de la terre...

Justeen S a dit…

LOL oui il y a bien une destinataire mais ce n'est pas une de mes ex puisque je suis accro au genre masculin :p Et puis, aucun de mériterait que j'écrive de tels propos sur lui ! Bref, elle se reconnaîtra peut être mais vu son incapacité à se remettre en question, ça m'étonnerait :) Justyne (the author !)

Thérèse a dit…

Morale pour l'ensemble: pas toujours facile d'assumer...

Justeen S a dit…

Le but étant de ne pas avoir de moralité :) ... Préfère lire qu'écrire des Fables ;)