mardi, juillet 01, 2008

Panchine de Beppe Sebaste

La photo originale. ( The original photo. )

Beppe Sebaste est un écrivain, poète et journaliste italien (il est né à Parme en 1959). Il vient de sortir un livre de nouvelles sur le théme des bancs publics. Pour accompagner ces nouvelles, il a cherché des photos de bancs publics, il a vu une de mes photos que j'avais pris à New York (au Christopher Park, un banc public avec des statues de George Segal) et m'a demandé la permission de l'utiliser dans son recueil. J'aime l'idée d'un livre sur les bancs publics, mais malheureusement je ne comprends pas l'italien, j'espère que le livre sera traduit en français un de ces jours.
Le blog de Beppe Sebaste.Beppe Sebaste is a writer, poet and journalist Italian (he was born in Parma in 1959). He has just released a new book on the theme of public benches. To accompany these stories, he sought photos of benches, he saw one of my photos that I took in New York (Christopher Park, a public bench with statues of George Segal) and asked me the permission to use it in his book. I like the idea of a book on park benches, but unfortunately I do not understand Italian, I hope the book will be translated into french one of these days.
The blog Beppe Sebaste.

31 commentaires:

Marie-Noyale a dit…

Allez Hop , direction Berlitz,ou qqchose dans le meme genre,et on potasse l'Italien!!
Quand on a sa photo dans un recueil, on se doit de le lire!!!
Jolie composition .

J. Andrew Lockhart a dit…

Wow! You're getting to be a "big time" photo man!

Ming the Merciless a dit…

J'aime le foto. I love that the guy sitting on the bench is totally ignoring the statues.

Lynette a dit…

Fabulous news, Olivier! Congratulations from Portland Oregon Daily Photo.

About Flat Stanley, he had to go home to Mississippi. He misses being in Portland, though, and Mama and I miss him, too. Please tell Amedée hello from the two of us.

Fénix - Bostonscapes a dit…

Well, I love your photos, I like benches and I speak Italian so I guess I'll buy the book. ;)

Bravo, Olivier.

claude a dit…

Mais tu es de plus en plus célèbre Olivier ! Il est charmant ce banc publique. Ah ! comme disait ma Mémé, mais pourquoi on ne parle pas tous la même langue !

Château-Gontierdailyphoto a dit…

Ou...quand la littérature rencontre la photo...vive le mélange des genres et des arts

Bergson a dit…

tu ne seras jamais assez polyglotte pour suivre tes photos utilisées dans le monde entier.

Prend quelques traducteurs pour gagner du temps

alice a dit…

Quelle consécration! Tu n'as pas d'autre choix que de te mettre à l'italien. Et fissa!

hpy a dit…

Ma avete il libro in italiano, dal momento che hai fotografato.

Pas plus compliqué que ça, l'italien! ;-)

Félicitations, encore une fois.

babooshka a dit…

Oh Olivier this is marvellous news.
You do put so much work into your posts it is a pleasure to see you gain recognition outside the world og blogging. Fabulous image as always, and even better news. Very well done.

BLEEDING ORANGE a dit…

Bravo bravo ! Allez hop, maintenant tu trouves des cours d'italien !

Muddy a dit…

Congratulations, Olivier! Impressive that you're being published in a book. Really cool photo, too!

Gudl a dit…

How cool is that!! You are becoming more and more famous! Congratulations! That is a great photo.

Chris a dit…

Félicitations, Olivier! Il est merveilleux qu'il ait employé votre photo.

I will have to look for the book here. . . . When we were in A Coruna, Spain in September, we found a park that had a number of benches with statues on them.

crittoria a dit…

Great work! You must be thrilled to have your photo published!!

Dusty Lens a dit…

Congratultaions again, Olivier! Your superb photography is on disply in blog, newspaper, magazines, now a book! Bravo!

Kelly a dit…

Congratulations! It is a charming photo! I hope this isn't the last time you get published!

Lori a dit…

I love the idea of a book about benches. I hope it is translated into English too. Congratulations on having your photo published. That's so cool!

Bill a dit…

Wonderful shot!

yoshi a dit…

Le début de la gloire. Il ne reste qu'à s'inscrire à des cours d'Italien ...

magiceye a dit…

Hey good on you! Congratulations! You deserve to be featured as your pictures are so good!

Marguerite-Marie a dit…

bravissimo!!!le talent reconnu . Quant à l'italien commence à parler avec les mains et le rete viendra tout seul.

ALAIN a dit…

Olivier, citoyen du monde, quel honneur de te commenter; Il n'empêche, ce banc, il est un peu dérangeant, je crois que j'aurais hésité avant de m'y asseoir.
Panchine, cela sonne drôlement, pour un mot italien, et le titre c'est "comment sortir du monde sans sortir de soi" ?

Keropok Man a dit…

Congratulations that your photo got into the book!

If the book gets translated into English, I will read it too. ;-)

lyliane a dit…

Viens chez moi, je demanderai à mon amie Italienne avec qui j'ai passé la journée hier, de te traduire le livre. Bravo pour tes belles photos reconnues de tous.

Marguerite a dit…

BRAVO !
En plus, le livre a l'air d'une belle édtion, on voit qu'il est cousu. Il doit être très agréable à dfeuileter.
Ces deux personnes statufiées me rappellent un film dont je ne me souviens plus le nom : une ile et un film en trois dimensions se déroulant pour l'éternité. Des personnes avaient été filmées comme tu le fais avec tes vidéos. Cela faisait comme ces statues.
Un homme est arrivé et s'est glissé dans ce film. Tout était rigide, il fallait qu'il se souvienne de tout pour pouvoir passer dans les portes, éviter et s'intégrer aux gens qui bougeaient.

Marguerite a dit…

J'aimerais avoir un banc dans le jardin.
Un pour deux personnes me suffirait.

Jilly a dit…

I love this photograph.And congratulations on it being used in this book. am not surprised it says so much with the guy ignoring the two statues. Well done, Olivier! Rah rah rah!

Jack NYC a dit…

Bravo Olivier, ette photo, est très représentative, j'avais moi aussi tout photographié les bancs de New York, il y en a qui sont géniaux
Jack NYC

Anonyme a dit…

Bonjour Olivier, merc pour la nouvelle de mon livre. Dis donc, cela a suscité un veritable enthousiasme parmi tes amis. Très bien. Je traduis le sous titre pour tes lecteurs: "Come uscire dal mondo senza uscirne" signifie à la lettre "Comment sortir du monde sans s'en sortir", mais en rèalité il a déjà en français cette très belle formule, que j'aurais adopté (ou que j'employerai en cas de traduction) "comment s'en sortir sans sortir". voilà. amicalement,
beppe sebaste (www.beppesebaste.com)